top of page
  • Photo du rédacteurOdelpa

Poursuite de l’atelier du CLM sur les visites de solutions dans les sites de soins aux PVVIH


Pour la deuxième journée de l’atelier sur les visites de solutions et d’amélioration des sites de prise en charge des personnes vivant avec le VIH/SIDA dans les départements de l’Ouest, du Nord et de l’Artibonite, organisé du 6 au 8 septembre 2023, les participants ont travaillé sur les sites de solutions du département de l’Artibonite. Trois groupes de travail avec chacun dix participants (Coordonateurs, moniteurs de sites et les membres de l’Observatoires communautaires des services VIH).

Les travaux en atelier de ce jeudi concernent 6 sites repartis dans diverses communes du département de l’Artibonite. Dans ces démarches, les participants vont définir les problèmes identifiés dans les différents sites visités, selon les résultats de l’enquête réalisée au cours de la période juillet-août 2023.


En effet, les fiches qui sont en phase d’élaboration dans le cadre de cet atelier, seront utilisées pour les visites de solution avec les responsables des sites pour leur prise d’engagements. Ces engagements visent l’amélioration de la qualité de services offerts dans ces sites.


Contexte de travail des superviseurs et moniteurs communautaires


Les activités de collecte des données dans les sites de prise en charge exigent d’énormes sacrifices. Elles permettent néanmoins de mieux comprendre les conditions de fonctionnement des sites touchés par cette enquête.


Doly Robens est le coordonateur Nord du programme: Surveillance dirigée par la communauté (CLM en anglais). Pour le jeune homme qui frôle à peine la trentaine, participer à la mise en œuvre d’un tel programme visant l’amélioration des conditions de vie et de traitement des personnes vivant avec le vih/sida et les populations clés, est un véritable challenge.

«Cette enquête dirigée par la communauté me permet d’identifier les problèmes confrontés par les patients dans les sites. Elle me permet également de recueillir des témoignages poignants sur les cas de violation des droits des patients dans les sites. », raconte, avec un bien de tristesse, le psychologue. Il en a profité pour expliquer que la stigmatisation et la discrimination constituent l’un des phénomènes les observés dans les sites.



Ce phénomène est manifesté de différentes manières. Accueil – relation prestataire/client – isolement du service de prise en charge des PVVIH par rapport aux autres patients – traitement particulier – manque d’éducation thérapeutique des patients.


Doly Robens dit constater une pénurie de personnel soignant et un manque de moyens et d’outil de travail. Cette situation augmente énormément le temps d’attente des patients, affecte la régularité des patients au traitement et entravent le processus d’indétectabilité des patients sous médicaments antirétroviraux (ARV).


« Les engagements qui seront pris par les responsables de ces sites suite aux visites de solutions des membres de l’Observatoires, vont grandement aider à renverser la tendance. », a-t-il conclu.


Pour la dernière journée de l’atelier, les participants vont cette fois-ci travailler sur les fiches de solution pour le département du Nord. Seize sites au total, sur trois départements (Ouest, Nord et Artibonite) sont concernés dans le cadre de ces visites de solutions.


Louiny FONTAL

0 commentaire

Comments


bottom of page