top of page
  • Photo du rédacteurOdelpa

OCSEVIH : Atelier de travail sur les objectifs de plaidoyer pour 2023



L'observatoire communautaire des services VIH en Haïti (OCSEVIH) a inauguré, le lundi 12 décembre 2022, à l'Hôtel Montana, " l'Atelier de travail sur les objectifs de plaidoyer et la révision des outils de collecte de données pour 2023 ". Cet atelier qui s'est étendu sur trois journées consécutives, du 12 au 14 décembre 2022, est à sa deuxième édition.


Réunis à la salle Acajou, plusieurs représentants d'organisations membres et partenaires de l'OCSEVIH, une vingtaine environ, ont pris part à cette activité. La rencontre s'est déroulée à la fois en ligne et en présentiel.


Pour la coordonnatrice de l'Observatoire, Sœurette Policar Montjoie, cet atelier est un moyen pour les membres de l'OCSEVIH de réviser les travaux effectués pendant la deuxième année et aussi de prendre connaissance des différentes requêtes recueillies par l'équipe de terrain pendant la collecte des données avant d'entamer la troisième année en janvier. En outre, reconnait-elle : " nous avons fait un travail de titan et aujourd'hui, nous pouvons en être fière. Notre Observatoire est le premier CLM* qui utilise la plateforme COMCARE pour faire la collecte de données qualitatives ".


Dans leur allocution de circonstance, les représentants d'organisations partenaires présents à l'atelier ont tour à tour félicité l'OCSEVIH pour sa détermination et le travail accompli tout en renouvelant, à côté de leurs attentes, leur support pour la troisième année.


Une réponse communautaire au VIH


Le directeur pays du Programme commun des nations Unis sur le VIH/Sida (ONUSIDA) en Haïti, Dr Christian Mouala, dans son discours, a insisté sur la nécessité d'une réponse communautaire au VIH pleinement reconnue, habilitée et dotée de ressources assistées, mais aussi durables.


Par ailleurs, la directrice pays de Housing Works, Dr Eva Stéïde, plaide pour des actions pertinentes visant à présenter nos compatriotes résidant à l'étranger, surtout les PVVIH, sous un autre jour. Selon ses dires, dans plusieurs pays étrangers, les communautés haïtiennes sont souvent vus comme les plus infectés par le VIH/Sida.


Pour sa part, le président du Forum de la Société civile, Dr Fritz Moïse, réitère une fois de plus son engagement à accompagner l'Observatoire jusqu'au bout dans sa démarche visant à obtenir des meilleurs soins de santé pour les PVVIH dans les sites de prise en charge.


Des membres de l'équipe de terrain de l'OCSEVIH dont Sadrack Rateau, le représentant du département du Nord, et Jacques Georges Casimir, le coordonnateur de terrain pour l'Ouest, ont également pris part à l'atelier.


Les objectifs phares de ces trois journées de travail ont été d'abord de trouver un accord sur les priorités de plaidoyer pour 2023 qui guidera, selon Mme Montjoie, le programme de la Surveillance dirigée par la communauté (SDC) et la rédaction du People's Cop ; ensuite de faire la révision des outils de données qualitatives et quantitatives de la collecte de données afin d'apporter des solutions et de pousser les responsables à s'engager formellement ; et enfin de créer un comité de suivi pour le partage des trouvailles urgentes avec les parties prenantes.


La deuxième édition de l'atelier de travail sur les objectifs de plaidoyer de l'OCSEVIH est possible grâce au support technique et financier de plusieurs partenaires, entre autres, Housing Works, ONUSIDA, le Forum de la Société civile, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Fondation panaméricaine de développement (PADF), l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), O'Neill Institute for National and Global Health Law.


Marie Juliane David

2 vues0 commentaire
bottom of page