top of page
  • Photo du rédacteurOdelpa

Vers l’intensification du projet de plaidoyer en faveur des PVVIH, des populations clés et ...

Dernière mise à jour : 3 août 2023


En prélude au lancement de la troisième phase des activités de Plaidoyer du projet: Surveillance Dirigée par la Communauté (SDC), une vingtaine de leaders du Forum de la société civile ont pris part ce lundi 31 juillet 2023, au local de l’Organisation de Développement et de Lutte contre la Pauvreté (ODELPA), à Delmas 54, à une séance de mise à niveau autour du développement des activités du projet.


Cette initiative est mise en œuvre par l’ODELPA, qui fait office de coordination, pour le Forum de la société civile de lutte contre le VIH, la Tuberculose et la Malaria, à travers l’Observatoire communautaire des services VIH (OCSEVIH). Cette action participe de la stratégie de plaidoyer en faveur d’une meilleure qualité de prise en charge des PVVIH dans les institutions haïtiennes de santé et du respect des droits humains.

Aussi, vise-t-elle à outiller, d’une part, les membres des 13 associations partenaires du Forum de la société civile qui vont mener les visites de solution dans des centres de santé des départements de l’Ouest, du Nord et de l’Artibonite, concernés par l’enquête sur la Surveillance Dirigée par la Communauté. Elle ambitionne d’autre part, à renforcer la capacité technique des officiers de projets au sein des organisations membres de l’Observatoire, sur le rapportage programmatique et financier.


Visite de solution


Une visite de solution dans le cadre de ce projet, est en fait une deuxième étape après la collecte des données dans les institutions de santé. À la suite de l’analyse des données recueillies, des fiches de solution sont alors proposées. Elles prennent d’abord en compte les problèmes identifiés et formulent ensuite, de concert avec les responsables des sites, des pistes de solution.



Marie Malia Jean est la présidente de l’Association des femmes haïtiennes infectées et affectées par le VIH (AFHIAVIH), membre du Comité directoire de l’OCSEVIH. Elle est parmi les leaders de la société civile ayant pris part à cette journée d’information. Pourquoi sa participation à une telle activité ? «La participation de AFHIAVIH à cette rencontre revêt d’une importance capitale. C’était pour nous l’occasion de passer en revue les actions déjà entreprises en termes de plaidoyer en faveur du respect des droits des PVVIH, des Populations clés et des groupes vulnérables, au niveau des institutions de santé du pays. », a déclaré cette activiste du sida qui milite depuis près de 30 ans pour le respect des droits de tous les groupes vulnérables, à la santé, à la protection, à l’épanouissement et à la dignité.


Après avoir passé en revue le dernier rapport de l’enquête de terrain réalisée en 2022, madame Marie Malia Jean pense qu’il est essentiel de proposer, pour l’instant, des solutions durables pour que « désormais les PVVIH, n’auront plus à subir des préjugés voire des discriminations, dans les centres de prise en charge, en raison de leur statut sérologique ».


De son côté, le secrétaire général de l’Organisation Arc-en-ciel d’Haïti (ORAH), Johnny Clergé, qui a également pris part à cette journée d’orientation, a fait l’éloge de la qualité de travail réalisé jusque-là par les membres du Forum de la société civile, à travers l’Observatoire communautaire des services VIH, dans la lutte contre le virus de l’immunodéficience humaine. «2030 est une date charnière pour nous autres en Haïti, dans les stratégies qui tendent vers l’élimination des nouvelles infections à vih dans le pays. L’Observatoire représente actuellement la voie idéale vers l’atteinte de cet objectif.», a indiqué celui qui fait également office de vice président du Comité national de plaidoyer des populations clés. Il en a profité pour préconiser une participation effective de toutes les couches de la population, surtout celles les plus vulnérables, dans cette stratégie développée par et pour les communautés.


A noter que la situation sociopolitique et sécuritaire du pays a retardé de plus de 6 mois le processus de collecte des données dans les centres de santé et les visites de solutions, avec les responsables de ces institutions. Toutefois, la directrice exécutive de l’Odelpa donne la garantie que tout est déjà mis en branle en vue de toucher tous les sites identifiés dans les trois départements concernés (Ouest, Nord et Artibonite).


Aussi, Madame Sœurette Policar a-t-elle informé aux participants que « d’ici 2024, le projet :Surveillance dirigée par la communauté (SDC), va couvrir tous les dix départements géographiques du pays. Ces actions donneront une vision plus globale des conditions de prise en charge des patients pvvih et les efforts à mettre en œuvre, en vue du respect et de la protection des droits de tout un chacun, dans les sites de santé».


Louiny FONTAL

Œuvre a mettre en œuvre


24 vues0 commentaire
bottom of page