top of page
  • Photo du rédacteurOdelpa

RCCDHA, une organisation au service des groupes vulnérables de Cité Soleil



Le Rassemblement des citoyens conséquents pour le développement d'Haïti (RCCDHA) est une organisation à but non lucratif qui a vu le jour en 2003 à Cité Soleil, commune située au nord de Port-au-Prince. Dès sa création, le RCCDHA s'est donné pour mission de faire des plaidoyers en faveur du respect des droits de la personne humaine, le droit des femmes et des filles, a indiqué le coordonnateur général de cette association locale, Bazil David. Il a souligné la large contribution de son association au cours des vingt dernières années à la formation et à l'éducation des jeunes défavorisés de la commune. Du haut de ses deux décennies d'existence, M. Bazil souligne que l'organisation peut s'enorgueillir d'avoir également participé à des campagnes de sensibilisation visant un accès équitable de la santé à la population, sans tenir de son origine sociale, son niveau économique, sa religion, son sexe, etc.


Le coordonnateur général du RCCDHA a déclaré : " Constatant les multiples difficultés auxquelles sont confrontées les citoyens du pays notamment ceux issus des quartiers populaires comme Cité soleil, nous avons pris l'initiative de créer le RCCDHA. Son objectif principal : aider ceux et celles qui ont des problèmes économiques et sociaux à trouver des voies de sortie. "


David informe que le comité de direction de cette association est composé de neuf (9) personnes qui, selon lui, travaillent d'arrache-pied pour assurer la bonne marche de l'organisation. Il présente ainsi son organisation : " Aujourd'hui, nous comptons environ 400 membres, issus non seulement de Cité Soleil, notre zone d'intervention, mais également d'autres communes de l'aire métropolitaine de Port-au-Prince et au niveau de la diaspora ".


" Il n'y a pas vraiment une tranche d'âge pour intégrer le RCCDHA. Nous avons des enfants, des jeunes et des adultes dans notre sein. Le sexe, le niveau intellectuel importe peu pour nous ", a poursuivi le numéro 1 de l'organisation.


La situation que connaît le pays ces dernières années n'est pas sans conséquences sur le bon fonctionnement de l'association, a relaté, M. Bazil. Plusieurs de ses membres ont été victimes de violences occasionnées par la guerre des gangs et certains sont contraints de laisser leur demeure pour s'installer ailleurs à la recherche d'une paix.

Face à de pareils cas, que fait le RCCDHA ?


A cette interrogation, le coordonnateur général de ladite association a soutenu : " Lorsque nos membres sont victimes de violence, nous ne restons pas indifférents à leur sort. Nous leur apportons notre soutien et notre accompagnement. Au RCCDHA, la santé mentale est aussi importante pour nous aussi bien que la santé physique ; c'est pour cette raison que nous offrons des services médicaux et psychologiques aux victimes, en collaboration avec d'autres partenaires ". Bilan et perspectives


Le Père David a dressé un bilan positif et satisfaisant des activités de l'Association depuis sa création jusqu'à date. Aussi a-t-il souligné que le RCCDHA intervient dans plusieurs domaines particulièrement la santé, l'éducation et la promotion au respect des droits humains. Le leader communautaire a ajouté : " Nous avons passé près 6 ans à aider dans la distribution des médicaments contre la filariose lymphatique, cette maladie parasitaire tropicale endémique dans le pays qui se transmet par la piqure de moustiques infectés. Aujourd'hui, nous avons le Collège mixte Justin Juste qui fonctionne à Delmas 19. Cette école dispose d'un espace accueillant et paisible pour former des élèves du kindergarten à la 9ème année fondamentale. En ce qui a trait aux jeunes, dans le cadre de la mise en œuvre de partenariat avec d'autres institutions de la place, nous leur offrons des formations à caractère instructif et professionnel, en vue de leur autonomisation ".


Le RCCDHA était heureux de pouvoir prendre part aux deux sessions de sensibilisation sur la violence basée sur le genre et ses corolaires organisée par l'Organisation de Développement et de lutte contre la Pauvreté (ODELPA) pour des jeunes issus de Cité Soleil.


" Comme vous pouvez le constater, notre organisation était fièrement représentée. Nous avions proposé une dizaine de bénéficiaires. Je parie qu'ils ont valablement vendu les valeurs et principes prônés par le RCCDHA ", a lâché fièrement ce défenseur des causes des plus faibles.


Selon les données fournies par le responsable de cette association, le RCCDHA prend toujours plaisir à faire des heureux à l'occasion de la fête des mères, pour la rentrée scolaire et les fêtes de fin d'année. " Nous avons l'habitude de distribuer des kits hygiéniques, alimentaires et scolaires à nos membres à chaque fois que le besoin se fait sentir ", a fait savoir le coordonnateur.


À cause des rivalités entre les groupes armés, plusieurs familles sont décapitalisées et le RCCDHA est fortement frappé par ce fléau. Certains membres ne peuvent plus continuer avec leur entreprise. Pour les accompagner, le comité de cette structure, souhaiterait dans les jours à venir trouver un organisme pouvant leur octroyer des prêts à faible taux d'intérêt.


Témoignages d'un membre


Bony Donlove, un jeune garçon de 23 ans, habitant à Terre noire, un quartier de Cité Soleil, est membre du RCCDHA depuis un an. " Depuis que je suis membre du RCCDHA, je vois la vie d'une autre manière.  Avec cette organisation, je crois que la jeunesse est l'avenir du pays étant que tel je dois me comporter comme un leader dans ma communauté ", témoigne-t-il.


" Grâce à la structure, j'ai pu participer à plusieurs formations. Lors des catastrophes naturelles, les responsables ont l'habitude de distribuer des kits hygiéniques aux membres ", a confié Bony. Selon lui, l'insécurité impacte grandement l'agenda de l'organisation, il souhaite de tout cœur qu'il y ait plus de fonds disponibles pour que les projets et les objectifs fixés soient atteints.


Notons que le siège social du RCCDHA se trouve actuellement à Delmas. L'organisation détient pour l'instant quatre bureaux régionaux répartis dans les Nippes et le Plateau central, notamment. Le RCCDHA a aussi une représentation aux États-Unis d'Amérique avec pour tâche d'assurer les démarches internationales visant l'avancement de l'organisation.


Esperancia Jean Noël

2 vues0 commentaire
bottom of page