• Odelpa

PrEP : stratégie de prévention du VIH/Sida chez les PS en Haïti


Disponible en Haïti depuis 2019, la prophylaxie préexposition ou PrEP s'inscrit parmi les méthodes de prévention les plus efficaces contre l'infection au VIH/Sida. " Elle consiste en la prise journalière continue d'antirétroviraux (ARV) - médicaments utilisés dans le traitement du VIH/sida - de manière à réduire le risque d'infection au virus pendant la période d'exposition au risque ", explique le Dr Steve Mc Allen Smith, responsable de la prévention du VIH au sein du Programme Nationale de Lutte contre le Sida (PNLS).


La PrEP, poursuit le médecin spécialiste en Management des services de soins, fait partie des moyens de prévention validée par le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP). Elle peut être utilisée seule ou combinée à d'autres méthodes de pprévention comme l'aabstinence, le ppréservatif, la ffidélité et la prophylaxie post-exposition. En outre, elle s'adresse particulièrement aux populations-cle?s dont les professionnelles de sexe (PS). Car ces derniers, estime Dr Smith, sont beaucoup plus vulnérables au VIH. Vulnérabilité due, entre autres, à leurs comportements sexuels à risque, au manque d'accès aux services sociaux, aux violences qu'ils subissent au sein de leur communauté, en raison de la discrimination et de la stigmatisation.


Ayant des rapports sexuels multiples, parfois sans usage de préservatifs, le risque d'infection au VIH chez les PS est quatre fois plus élevé par rapport au reste de la population haïtienne, rappelle Dr Smith. D'où l'importance de la PrEP.


Disponibilité de la PrEP


La PrEP, selon les dires du Dr Smith, est actuellement disponible gratuitement dans cinquante centres de santé affiliés au programme et repartis à travers les dix départements du pays parmi lesquels figurent : l'Hôpital de l'université d'État d'Haïti (Ouest), Hôpital Immaculée Conception des Cayes (Sud), Hôpital la providence des Gonaïves (Artibonite), Hôpital Universitaire Justinien (Nord) pour ne citer que ceux-là.


En ce qui a attrait à l'administration de la PrEP, " une fois arrivée au centre de prise en charge, le prestataire de soin évaluera le risque sexuel du patient avec des questions sur son histoire sexuelle.


Cette évaluation sera suivie d'un examen physique complet, du dépistage du VIH, de la syphilis et de l'hépatite B, puis du dosage de la créatinine sérique pour vérifier si la personne est éligible ou pas à la PrEP ", informe Dr Smith.


Critères d'éligibilité


" Pour être éligible à la PrEP, enchaine-t-il, la personne doit être majeure et séronégative. Elle ne doit pas présenter des troubles de la fonction rénale, ni de problèmes psychiatriques. La PrEP ne s'adresse pas aux mineures, ni aux personnes vivant avec le VIH”.


L'administration orale de la PrEP est généralement sans danger et bien tolérée. Toutefois, il peut y avoir de possibles effets secondaires incluant nause?es, vomissements, diarrhe?es, maux de tête et étourdissements, à en croire Dr Smith qui encourage les clients à revenir à un mois de l'initiation de la PrEP pour la confirmation du statut séronégatif, le dépistage des infections sexuellement transmissibles (IST), le contrôle de la function rénale, l'évaluation des effets secondaires et l'élaboration d'un plan de support à l'adhérence.


Néanmoins, Dr Smith signale que l'usage du préservatif est fortement recommandé comme méthode de prévention addtionnelle. " La PrEP ne protège pas contre les grossesses non-désirées, ni les autres infections sexuellement transmissibles à savoir Syphillis, Gonorhée, Chlamydia ou encore l'infection au Papilloma virus ", martèle-t-il haut et fort.


La prophylaxie préexposition ou PrEP est une méthode biomédicale de prévention du VIH qui fait déjà ses preuves dans la lutte pour l'éradication du VIH/sida à travers plusieurs pays du monde. Pour plus d'informations sur la PrEP, appelez gratuitement, à partir de votre téléphone natcom ou Digicel, sur le 8338.


Marie Juliane DAVID

mj.david@rhjs.ht

83 vues0 commentaire