top of page
  • Photo du rédacteurOdelpa

ODELPA rend hommage à 60 jeunes de Cité Soleil lors d'une remise de certificats

L'Organisation de développement et de lutte contre la pauvreté (ODELPA) a organisé en son local, le mardi 5 août 2023, une remise de certificats à 60 jeunes venant de la commune de Cité Soleil. Ces jeunes ont suivi une session de formation durant quatre jours sur la question des violences basées sur le genre et son impact dans les communautés vulnérables. Ces assises financées par l'ONUSIDA, la FOSREF, le Forum de la société civile et l'OCSEVIH s'inscrivent dans le cadre du projet de sensibilisation, d'appui psychologique et économique à des jeunes de ce vaste bidonville. La cérémonie s'est déroulée en présence du directeur pays de l'ONUSIDA en Haïti Dr. Christian Mouala; l'ambassadeur de Taiwan en Haïti, Richard Wen-Jiann KU; le représentant du bureau de coordination des Affaires humanitaires (OCHA) en Haïti, Abdoudaye Sawadogo; le représentant du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), Junior Rémy Mauvais, la présidente de l'Organisation de développement et de lutte contre la pauvreté ODELPA, Mme Ficeline Rateau et la directrice exécutive de l'ODELPA, Mme Sœurette Policar Montjoie.


Intervention de la fondatrice et présidente de l'ODELPA


 " Cette initiative pour la justice et l'autonomisation des femmes n'est qu'une goutte d'eau dans un vaste océan, tant que les besoins en matière de formation, de sensibilisation, d'encadrement, de professionnalisation des jeunes et l'autonomisation sont énormes. C'est l'une des conditions sine qua non pour une Haïti où le droit des uns et des autres soit pleinement respecté ", a déclaré la présidente de l'ODELPA Mme Ficeline Rateau. 


Le numéro un de cette organisation de défense des droits humains a exhorté les récipiendaires à mettre tout en œuvre pour devenir de vrais agents de changement dans leur communauté " Chers récipiendaire, je voudrais m'adresser à vous directement, pour vous exhorter à ne ménager aucun effort pour atteindre vos objectifs fixés. Il s'agit entre autres du renforcement des capacités des femmes pour une lutte efficace contre les violences faites aux femmes et aux filles au sein de la communauté. Plus rien ne doit constituer d'obstacle à la concrétisation de ces rêves. Je vous encourage à être de véritables agents de paix, de changement et de développement pour votre communauté, votre pays et pour le monde ", a-t-elle soutenu.


D'une   voix  très  ferme,   la   fondatrice  d'ODELPA  a  r enouvelé  son engagement envers la communauté, pour que le droit de tout le monde, sans distinction aucune, soit entièrement respecté.


 Elle a aussi encouragé les jeunes à dénoncer les cas de violences basées sur le genre, car selon elle, " c'est de cette manière qu'on pourra vraiment éradiquer ce fléau."


De son côté, le directeur pays de l'ONUSIDA en Haïti, Dr Christian Mouala, a salué cette belle initiative de l'ODELPA en faveur des couches vulnérables du pays : " Pour nous, au sein du programme commun des Nations-Unies sur le VIH/SIDA, ce moment est essentiel. Sensibiliser 60 jeunes sur des thématiques liées aux Objectifs de Développement durable (ODD), ce n'est peut-être pas beaucoup par rapport à l'intensité des besoins ", a-t-il reconnu.  Il estime toutefois que " c'est une porte d'entrée, un démarrage et un effort en plus qui pourrait s'associer à d'autres pour donner un peu d'espoir. "


Représentant des organismes binationaux et internationaux au sein du Comité de coordination multisectorielle du Fonds mondial de lutte contre le VIH, la Tuberculose et la Malaria en Haïti (CCM-Haïti), Dr Mouala a promis un appui infaillible de l'ONUSIDA à travers des co-sponsors dans toutes les démarches visant le respect des droits des PVVIH, des populations clés et des groupes vulnérables, dans le pays.    


Eunuce Sévère, l'une des bénéficiaires


Eunuce Sévère, arborant un large sourire, a témoigné en son nom la gratitude des participants envers les responsables d'ODELPA et des partenaires pour la réalisation de ces deux sessions de formation. " Nous sommes tous de Cité Soleil, une communauté qui fait partie des zones de non droit, nous pouvons témoigner qu'il n'est pas facile de réussir sa vie là-bas. Nou granmoun anvan nou jenn. À travers ces formations, nous n'avions pas seulement appris à faire de beaux discours, mais encore recevoir des connaissances utiles et vitales qui serviront certainement notre communauté. Nous sommes maintenant, tous et toutes prêts à entreprendre quelque chose, à être plus disciplinés dans la perspective de notre autonomisation financière ", a-t-elle déclaré sur un ton fier.


La jeune fille de 21 ans venue de Sarthe, un quartier de Cité Soleil, a promis aux initiateurs du projet d'appliquer les notions apprises au cours de cette formation.


 " Nous vous promettons de ne pas vous décevoir. Au contraire, nous allons tout mettre en œuvre, afin de vous rendre fiers de nous, fiers de notre avenir prometteur. Croyez-nous, vous avez créé des leaders, des véritables acteurs de développement ", a-t-elle renchéri.


Réactions des personnalités


Les réactions sur le discours prononcé par la jeune Eunuce Sévère n'ont pas tardé. L'ambassadeur de Taiwan en Haïti, Richard Wen-Jiann Ku a exprimé sa joie de découvrir beaucoup de talents en herbe qui constituent, selon lui, l'avenir prometteur d'Haïti, à travers cette nouvelle organisation œuvrant dans le domaine de la formation pour un changement réel et effectif au sein de la jeunesse haïtienne.


Pour sa part, le représentant du Bureau de coordination des Affaires humanitaires (OCHA) Haïti, Abdoudaye Sawadogo et le représentant du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) Junior Rémy Mauvais, ont tour à tour demandé aux récipiendaires d'être considérés comme le soleil.

" En tant que tel, vous devez briller et rejaillir vos ondes lumineuses sur les autres, en leur inculquant les connaissances acquises."


Il est à souligner que ces jeunes récipiendaires ont agrémenté la journée avec une courte représentation théâtrale. Cette mise en scène a reflété les multiples thématiques autour desquelles s'étaient déroulées les deux sessions de formation.  Garbens Joseph, jeune slameur, bénéficiaire du projet, a profité de la remise de certificats pour déclamer sur un rythme scandé son poème au public.


Esperancia Jean Noel


14 vues0 commentaire
bottom of page