top of page
  • Photo du rédacteurOdelpa

Investir en faveur des femmes : accélérer le rythme



Consciente de ces grands défis auxquels font face au quotidien les communautés haïtiennes et dans la perspective d’une réponse drastique et pérenne, l’Organisation de développement et

de lutte contre la pauvreté (ODELPA), s’est toujours engagée, depuis sa création en 2007, aux côtés des plus faibles, les femmes et les filles particulièrement.

« Investir en faveur des femmes est plus que jamais essentiel pour parvenir à l’autonomisation et au bien-être des femmes.


C’est la voie idéale vers l’égalité des sexes », reconnait la présidente de l’ODELPA, Madame Ficeline Râteau, dans son message délivré pour la circonstance. Elle souligne que le droit des femmes et des filles constitue l’un des axes stratégiques prioritaires de l’Organisation. Pour mieux justifier ces propos, le numéro 1 de l’ODELPA cite comme exemple des établissements scolaires construits par l’Institution et qui prennent en

compte le droit à l’éducation de plusieurs centaines d’enfants vulnérables des communes

frontalières du département du Centre. Madame Râteau énumère aussi des projets de

conservation de sol et d’agropastoral mis en œuvre dans des localités affectées par la

sècheresse dans les communes de Mirebalais, de Thomonde et de Boucan Carré, toujours dans le Plateau Central. « L’implémentation de ces activités exige une forte participation des femmes. En tant que femme, pensez-vous que mes semblables allaient être mis de côté »,s’interroge-t-elle.



A côté des activités de développement qui constituent le socle de cette institution qui détient depuis 2014 le statut d’Organisation non gouvernementale et qui est gérée depuis par deux femmes, l’ODELPA intervient aussi dans la formation et la promotion en faveur du Respect des Droits des Femmes.

La Directrice exécutive de l’ODELPA, Madame Sœurette Policar qui se positionne comme une véritable défenseure des droits des groupes vulnérables, les femmes et les filles dans toute sa diversité, en particulier, revient sur certains progrès réalisés par l’ODELPA dans la promotion et le respect des droits des femmes. « Nous, à ODELPA, accordons depuis toujours une importance capitale en faveur du respect des droits des femmes et des filles, en Haïti.

Je ne peux même pas me rappeler du nombre de sessions de formation réalisées en ce sens ni du nombre de jeunes femmes et filles sensibilisées

sur des thématiques en lien avec les droits de la femme. Le plus récent remonte à la période 2021 – 2022, où avec le support de l’Unité de gestion des Programmes du MSPP (UGP), à travers les fonds de PEPFAR, 100 adolescents et jeunes de 10 à 25 ans ont été formées dans le

cadre du programme DREAMS. Dreams, comme son nom l’indique, est une perspective, un

idéal de toutes les jeunes femmes et filles qui souhaitent un mieux-être pour elles-mêmes et

pour leurs communautés. », a souligné le numéro 2 de cette institution de développement.

Madame Policar en a profité pour faire le point également sur cette vaste campagne de

sensibilisation, d’éducation, d’appui psychosocial et de renforcement des capacités des jeunes sur les Droits humains, le VIH, la violence basée sur le genres et l’utilisation des technologies de la communication, mise en œuvre tout au long de l’année 2023. Cette campagne financée par l’UNHCR, l’ONUSIDA et la FOSREF a permis de former plus de 200 jeunes issus des zones vulnérables de l’aire métropolitaine de Port-au-Prince, Cité Soleil notamment.


« Nous sommes fiers d’avoir sensibilisé en une seule année tant de jeunes. Parmi ces jeunes, 50 ont reçu chacun un support de 200 USD, pour lancer ou renforcer une activité génératrice de revenus. C’est environ 10 000 dollars américains qui ont été mis à la disposition de ces jeunes.

Certains d’entre eux témoignent des changements réalisés dans leur vie. Ces actions ne sont qu’une goutte d’eau dans un océan, compte tenu de l’ampleur de la situation socioéconomique du pays, mais elles contribuent largement à la réduction de la violence basée sur le genre dans ces communautés, par l’autonomisation des jeunes, les femmes et les filles en particulier », a fièrement déclaré la directrice exécutive de l’ODELPA.

Notons que dans le cadre de la commémoration de la journée internationale des droits des

femmes, cette année, beaucoup d’activités ont été prévues, notamment une infolettre avec 7 articles mettant en lumière 7 entreprises sociales gérées par des femmes et qui participent au progrès et à l’autonomisation des femmes et des filles. Des activités reportées sine die, à cause du climat d’insécurité qui prévaut dans le pays, depuis le week-end dernier.


Communiqué de presse de l’ODELPA à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, ce 8 mars 2024.


ORGANISATION DE DEVELOPPEMENT ET DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETE(ODELPA)

0 commentaire

Comments


bottom of page