top of page
  • Photo du rédacteurOdelpa

Housing Works : un emblème de la défense des droits des populations clés en Haïti

Dernière mise à jour : 11 sept. 2022


Dans la lutte pour la défense et les droits des populations clés en Haïti, le combat des organisations dans ce secteur vaut un pesant d’or. Et « Housing Works » illustre valablement ce constat. Établie dans le pays peu avant le séisme du 12 janvier 2010, cette institution fait un plaidoyer pour un changement de vie des populations clés dans le pays. La Housing Works entend combattre précisement la discrimination et la stigmatisation dont sont victimes les LGBTQI+.


« Le respect des droits des populations clés particulièrement les transgenres, les hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes (HSH), les professionnels de sexe et les personnes vivant avec le VIH/sida (PVVIH), c’est ce que nous prônons au sein de Housing Works Haïti à côté de la lutte pour l’éradication du VIH/Sida », avance Gino Ambroise assistant en communication à Housing Works Haïti.


Un travail noble qui, selon lui, passe par l’accompagnement et le renforcement des organisations de la société civile œuvrant dans la lutte contre la violation des droits des personnes LGBTQI+, les PVVIH. Gino Ambroise souligne que Housing Works réalise des séances de formation et de sensibilisation sur la problématique du VIH ainsi que les Droits Humains.


« Nous développons aussi des partenariats avec des institutions ou organisations poursuivant ces mêmes objectifs. Nous mettons disponible des espaces de bureau en nos locaux pour des organisations LGBT travaillant avec les populations clés. Nous finançons des activités à petit budget de ces organisations », fait-il remarquer. Les actions de cette institution sont réalisées à partir des fonds reçus de Housing Works des États-Unis et de certains partenaires


La tâche ne se révèle pas facile, reconnaît Gino. Nous n’arrivons pas à desservir, soutenir et accompagner autant d’organisations qu’on aimerait. « On voudrait pouvoir offrir notre support à des organisations au niveau de tous les départements du pays, mais le manque de ressources et l’insécurité nous font défaut », regrette t-il.


En dépit des difficultés liées à la conjoncture socio-économique du pays, au nombre d’organisations à soutenir et à desservir, Housing Works Haïti ne baisse pas les bras. « Nous multiplions nos partenariats, nous mettons l’accent sur la visibilité via nos pages Facebook, Instagram et Twitter afin que nos travaux soient connus du public », informe Gino.


Projet phare

Actuellement, Housing Works Haïti travaille sur de nouveaux projets de renforcement de capacité visant à autonomiser les jeunes vulnérables, à en croire Gino. L’institution met également en œuvre un projet phare baptisé « Surveillance Dirigée par la Communauté » ou « Community Led Monitoring (CLM) ».


« Mis en place de concert avec le « Centro de Orientación e Investigación Integral » (COIN) de la République dominicaine, cet outil permet d’enquêter et de superviser la façon dont les services de soins de santé en rapport avec le VIH/sida sont administrés aux PVVIH et aux personnes LGBT en Haïti », explique Gino. Une fois les données collectées, c’est Joanne Isidor Hyppolite, responsable de données à Housing Works, qui les analyse et les convertit en données statistiques pour évaluation.


Fondée en 1990 aux États-Unis, Housing Works est dirigée par M. Charles King. Actuellement, l’institution est présente dans trois pays de l’Amérique dont Haïti. Dr Eva Marly Stéïde est l’actuelle directrice pays de Housing Works Haïti dont le siège social est au 29, Rue Chavannes, Pétion-Ville, Haïti.

Marie Juliane DAVID

77 vues0 commentaire
bottom of page