top of page
  • Photo du rédacteurOdelpa

Foyer Lakay Jèn Plus au rendez-vous des arts et de l’artisanat



La recherche de l'art est un besoin constant pour l'homme. Dans son environnement et dans son décor quotidien, il recherche cette source de plaisir qui lui procure de la satisfaction. Au lancement officiel de Foyer Lakay Jèn Plus, à l'hôtel Marriott, le public a pu découvrir les réalisations d'une pléiade d'artistes et d'artisans.


La grande première de Foyer Lakay Jèn Plus (FOLAJ +), une association créée par madame Marie Dominique Beauzil, une vieille routière dans l'encadrement des jeunes, a placé son entrée dans le paysage de la société civile haïtienne sous le signe de la culture. Elle a mobilisé à l'hôtel Marriott, le samedi 23 septembre 2023, des talents qui ont donné leur mesure.


Le tour de force de Marie Dominique Beauzil, directrice executive, fondatrice de FOLAJ + était de réunir dans une même enceinte les représentants du ministère de la Santé publique et de la Population, ceux de l'Organisation mondiale de la santé, des ONG, des acteurs de diverses associations de la société civile comme GU, PANOS, FOSREF, GHESKIO, AFHIAVIH, CONDPI, ONUSIDA, pour ne citer que ceux-là. Ils ont pris la parole pour saluer ce nouveau né dans le paysage d'Haïti qui se donne pour mission  : " créer un espace d'encadrement adéquat pour les jeunes PVVIH, les OEV et ceux de la communauté afin qu'ils s'émancipent à la création d'une société égalitaire et inclusive. " 


Ces jeunes ont du talent


L'assistance au Marriott a posé un regard sensible sur des comédiens de FOSREF. Sur scène, ils ont présenté un sujet poignant autour vih/sida.


L'art et l'artisanat étaient aussi à l'extérieur de la salle. À l'entrée, un autre décor exprimait le talent des jeunes d'une autre manière. Posés sur des chevalets, des tableaux de jeunes peintres encadrés par les moniteurs de l'atelier de création de Folaj + donnaient à voir Haïti dans sa quête de bien-être, d'art de vivre et aussi ses bégaiements dans l'histoire contemporaine.


Parole aux représentants des institutions


Devant autant de talents, le représentant de Georgetown university, Sébastien Laviolette, a adressé ses félicitations à GIPA et à AFHIAVIH pour le travail réalisé avec ces jeunes.


Madame Marie Dominique Beauzil a présenté Folaj + en mettant l'accent sur sa mission, sa devise, sa vision, ses objectifs et ses valeurs.  «  Folaj+ est une structure regroupant des jeunes atteints du vih/sida au sein d'une même communauté en vue d'un meilleur encadrement et de soutien offrant aux jeunes un meilleur espace de rencontre, de formation et de discussion. Actuellement nous avons 346 jeunes : 217 jeunes infectés, dont 157 filles, 114 garçons et 76 affectés. « 


Devant ce travail de construction pour une société plus juste envers les jeunes, la représentante de l'Institut Panos, Dr Merlande Beauzil, a transmis l'engagement du numéro un de cette institution spécialiste des médias au service du développement, Jean-Claude Louis.


La directrice de Konesans Fanmi, madame Marie-Antoinette Toureau, a eu ces mots : " Tout ce dont ces jeunes ont besoin c'est d'être encadré, d'être canalisé. À bien regarder, c'est un capital à exploiter. Dans la mesure où ils ne sont pas exploités positivement cela retournera contre nous, contre notre pays. "


Le représentant du ministère de la Santé publique, Dr Steeve Smith, pour sa part, a suggéré ces conseils :" Soyez responsables envers vous-mêmes, envers le pays et vos pairs. "


Le directeur de  la Fondation pour la Santé Reproductrice et l'Education Familiale (FOSREF), Dr Fritz Moïse, a promis d'encadrer ce nouveau né ouvert sur la création des activités économiques où les arts et l'artisanat se conjuguent au pluriel.


Claude Bernard Sérant



0 commentaire

Comments


bottom of page