top of page
  • Photo du rédacteurOdelpa

Commémoration de la journée mondiale du rein 


« La santé rénale pour tous : promouvoir un accès équitable aux soins et une utilisation optimale des médicaments ». C’est autour de ce thème s’est déroulée la journée mondiale du rein, ce jeudi 14 mars 2024. Pour marquer cette date, la Fondation SeroVie a organisé une journée de formation et de sensibilisation sur les différentes maladies rénales, les mesures de prévention et de traitement. Elle a eu lieu à la clinique J.C Ménard, Canapé-Vert, où une trentaine de personnes y ont pris part. 

 


Intervenant à cette journée, le Dr Audie Métayer, spécialiste en néphrologie, a fait le point autour des différentes fonctions du rein, les moyens de prévention et de traitement.  « Les reins, situés dans la partie postérieure de l'abdomen au niveau des régions lombaires et de la colonne vertébrale, font partie de l'appareil urinaire. Epousant la forme d’un haricot, ces organes jouent un rôle très important dans l’organisme. », a fait savoir Dr Metayer.

 

De manière détaillée, le disciple d’hypocrate a présenté les différentes fonctions du rein. « Les reins assurent une fonction de filtration et de détoxification. A travers cette fonction, ils éliminent les déchets toxiques du sang. Ils maintiennent une quantité nécessaire d'eau, de sodium, de potassium ou encore de chlore dans le corps. Les reins contribuent également à la production des globules rouges. Ils sécrètent la rénine, hormone qui participe à la régulation de la pression artérielle. Ils assurent également la gestion de l’équilibre entre l'acidité et l'alcalinité du corps. Ce qui permet un contrôle étroit du pH et qui assure le bon fonctionnement des cellules et du sang  », a expliqué le spécialiste. 

 

Comment garder ses reins en bonne santé ?

 

Selon Dr Métayer, professeur à l'université ,la santé des reins passe d’abord par ce que nous consommons. Pour une bonne santé des reins, le néphrologue a inculqué certains conseils aux participants : « il faut boire au moins deux litres d’eau par jour, éviter la consommation excessive de sel, de sucre et de graisse et l’automédication, arrêter la consommation du tabac et de l’alcool, effectuer une activité physique au quotidien, réaliser un bilan rénal au moins une fois par année » a-t-il recommandé.  « On peut éviter d’être victime d’une insuffisance rénale, si on arrive à mettre en pratique tous ces conseils. », croit le médecin. 

 



Suite à cette présentation, plusieurs interrogations ont été soulevées. « Est-ce qu’une personne vivant avec un problème de foie gras peut développer une insuffisance rénale dans le temps ? » a demandé une participante. Pour répondre, le néphrologue a fait savoir que toute pathologie peut conduire à une insuffisance rénale, si elle n’est pas prise en charge à temps. Cependant, une personne avec un foie gras suscite une bonne alimentation. Si ce problème n’est pas traité, son fonctionnement anormal aura des graves répercussions sur le rein. 


« Quels sont les fruits et les légumes qui favorisent une bonne santé des reins ? », telle fut une autre question qui a été soulevée. « Les fruits et les légumes sont très bénéfiques pour l’organisme. Cependant, il faut éviter d’en prendre si et seulement si on a un problème sanitaire exigeant la non consommation d’une vitamine ou d’une composante présente dans ce fruit qui pourrait aggraver son cas », a répondu le Dr.  


En marge de la journée de sensibilisation, la SEROVIE s’est assurée d’offrir aux différents bénéficiaires la possibilité d’effectuer un bilan rénal, dans l’objectif qu'ils aient une idée sur la santé de leur rein.  

 

Esperancia Jean Noel


0 commentaire

Comentários


bottom of page