top of page
  • Photo du rédacteurOdelpa

APIA-VS : une figure emblématique de la riposte au VIH dans le milieu chrétien


Fondée le 24 Juillet 2004, dans la commune de Carrefour, à l'initiative du Pasteur Joël Sainton, l'Association des personnes infectées et affectées par le VIH-SIDA (APIA-VS) est une organisation à but non lucratif regroupant des PVVIH du secteur protestant. Elle se donne pour mission d'œuvrer pour l'encadrement de promouvoir la santé et l'éducation des PVVIH, de lutter contre la stigmatisation et la discrimination liées au VIH-SIDA et de plaider pour un mieux-être des Personnes infectées et affectées par le VIH.


Selon pasteur Joël Sainton, directeur exécutif de l'APIA-VS aujourd'hui, l'organisation regroupe 327 familles dont 177 filles, 150 garçons et 517 enfants affectés et infectés par le VIH. Et du point de vue administratif, APIA-VS est dirigée par un conseil d'administration de neuf(9) membres et d'un bureau de trois techniciens financiers chargés de la gestion des affaires de l'organisation.


En droite ligne de sa mission, APIA-VS a intégré l'Observatoire des services VIH (OSCEVIH) depuis février 2021. Pour pasteur Sainton, l'intégration de son organisation au niveau de l'Observation est justifiée par les différentes formes de discrimination et de stigmatisation qui terrassent les personnes vivant avec le VIH dans les églises protestantes. " Nous avons intégré l'observatoire des services VIH à travers FEDAP+ par la voie des urnes. Une démarche qui s'inscrit dans le cadre des plaidoyers visant de meilleures qualités de soins et un mieux-être pour les PVVIH ", explique une fois de plus le directeur exécutif de l'APIA-VS.


Quel bilan ?


De sa création à nos jours, APIA-VS détient un répertoire d'activités déjà bien rempli. Durant les années 2006 à 2008, plus de 15 000 jeunes de 13 à 30 ans de la commune de Carrefour ont bénéficié de séances de sensibilisation et d'éducation sur le VIH. 53 pasteurs ont été formés sur la problématique du VIH-SIDA et leur rôle dans la prévention et la lutte contre la stigmatisation et la discrimination. 19 couples de PVVIH ont été unis par les liens sacrés du mariage.


Au sein de ce regroupement, la santé mentale de ses membres est aussi importante que leur santé physique. À cet effet, " en Avril 2008, grâce à l'appui financier de World Concern, 195 PVVIH ont pu jouir d'un support psychologique, 119 autres ont été référés dans des centres de santé (pour l'obtention de meilleurs soins palliatifs et d'ARV), 564 visites ont été effectuées. Des conseils ont été prodigués à près de 340 personnes affectées par ce virus destructeur.


En dépit de multiples soucis, l'organisation ne compte pas lâcher prise, l'association se fixe de nouveaux défis. " Notre perspective c'est d'accompagner les PVVIH ayant une mobilité réduite dans le pays ", confie l'homme d'église.


Esperancia Jean Noël

0 commentaire

Comments


bottom of page